mercredi, février 09, 2005

Once were... la suite


(Pour faire suite aux commentaires du dernier article…)

Décrire les dangers, dénoncer les dérives, dire l'infect, combattre l'oubli ou résister du bout des mots au nivellement de l'humain, ne veut pas dire être aveugle ni sourd aux gestes, paroles et courages d'autres.

C'est au contraire les entendre, les rejoindre, prendre leur relève, faire en sorte que ce qu'ils ont osé ou osent encore, s'amplifie, grandisse, prenne tout son sens.

Aux perversions et pervertis décrits plus bas, répondent de toutes parts des esprits éclairés, des cœurs généreux, des âmes bien faites. Par leurs actions, leurs fois, leurs arts ou même leurs vies. Icônes ou anonymes, autant de "compatriotes" Terriens grâce à qui nous n'avons pas encore irrémédiablement sombrés.

Platon, les assiégés de Massada, Gandhi, Anne Frank, Henry David Thoreau. Martin Luther King, Jésus, les jeunes anti-mondialistes, le Dalaï-Lama, le FRAPRU, le petit chinois face au tanks de la place Tienanmen, Picasso et son "Guernica", Bosco et Admira (les amoureux assassinés de Sarajevo), Abraham Lincoln, José Bovet, Sue Rodriguez, Costa-Gravas, Aung San Suu Kyi, les millions d'américains qui n'ont pas voté pour Bush, Amnistie Internationale, Léonard de Vinci, Mandela, Galilée, Emmet Jones, les sans-terres chiliens, le travailleur de rue de Cactus, Sakharov, Gérald Godin, les dissidents Est-Allemands, Prévert, Khalil Gibran, Schindler, Alexandre Dubcek
, les objecteurs de conscience, L'israélien toujours en tôle qui a dénoncé l'arsenal nucléaire de son pays….

Une longue liste?
Pas assez longue encore.

Il y manque nos noms.






9 Commentaires:

Blogger Catherine a répondu...

sais pas quoi dire. touchant. j'étais là j'ai lu c'est tout. rien d'intelligent à ajouter.

11:21 p.m.  
Blogger Catherine a répondu...

C'est drôle, ton blog devient plus politique depuis que tu ne travailles pas... simple constatation.

11:44 p.m.  
Blogger Coyote inquiet a répondu...

Fiou ! Fait du bien de lire une liste comme ça. Au moins y'aura tjrs comme il y a tjrs eu l'autre côté, celui qu'on croise moins souvent aux nouvelles ou dans le métro, le yang du yin ou le yin du yang. Dieu est un sacré coquin, quand même !

12:20 a.m.  
Blogger Marie-Chantal a répondu...

Cette liste de noms me console sur la nature humaine.

5:57 a.m.  
Anonymous Anonyme a répondu...

Allo Marie-Chantal...?
Permettez moi l'intention de vous encourager un peu.
Capter l'attention d'une trentaine de mouk-mouks
complètement givrés de "Lame-boy" et autres
"Gelé-Station" demande une force de caractère hors du
commun et un foisonnement de créativité franchement
déraisonnable. Je vous soupçonne d'ailleurs d'en faire
preuve plus souvent que vous ne voudriez bien
l'admettre, à voir l'originalité avec laquelle vouv
vous flagelez.

Dans une classe comme dans une discussion, personne
n'est imbécile. Même pas vous, ne vous en déplaise.
...scuzez-la. Quand on cesse un peu de se juger, ça
aide à esquiver les jugements d'autrui et leur
importance s'effrite, drette-là. L'imbécilité,
l'idiotie et autres "beubêtes" épithètes gagneraient à
être utilisés pour qualifier ce qui est dit, un geste
ou ce qui est fait. Jamais la personne elle-même.
Jamais. J'essaie de le banir de mes envolées verbales.
Et c'est loin d'être facile par les temps qui meurent
...bande de cave, tiens! Wan...

Vous accomplissez vous et vos collègues fatigués et
malmenés un boulot d'une importance primordiale. Vous
êtes des passeurs à qui on donne des barques pleines
de trous. Soyez fière et redressez l'échine de ne vous
être pas encore noyée.

Vos élèves, comme leurs parents, ne sont pas des
imbéciles non plus. Absents, là oui! Aliénés par la
consommation et la recherche aveugle du plaisir
immédiat, hypnotisés par tous ces sucres et sensations
vides... En masse! Quand nous sommes angoissés et
désorientés, le raffinement
et l'élégance d'un théorème ou d'une rime, ça ne passe
tout simplement pas. Et l'on veut transformer les
capitalistes sauvages en commerçants équitables du
jour au lendemain.
Wan... môassi, stie!
Cessons d'abord d'être déçus comme des ados de banlieu
qui arrivent dans la vrai et qui trouve ça plate. Le
suicide est un geste imbécile, pas le suicidé.

Je n'ai pas de trucs ni de conseils à donner,
seulement un immense respect à ceux et celles qui
comme vous ne lâchent pas malgré les volées de boue et
les paroles blessantes. Sachez, que pour bon nombre
d'entre nous qui font l'erreur de se taire trop
souvent, vous êtes, vous, dans cette liste que
Bertrand n'a fait que débuter. Ce que vous faites est
franchement héroïque et vous comptez pour moi parmi
ceux et celles qui essaient de faire un monde plus
généreux. Bon!

Maintenant, cessez de pleurer ...et faites la grève!

Chaude accolade à vous,

Marcus

6:22 p.m.  
Blogger Catherine a répondu...

Alors Marcus, vous êtes prêts pour un blog je pense! ;o) À quand le lancement?

6:46 p.m.  
Blogger Marie-Chantal a répondu...

Cher Marc, je vous ai répondu dans le texte précédent de Bertrand. Pour le moment, encore trop émue pour être volubile. À plus.

7:13 p.m.  
Blogger Bertrand a répondu...

Euh.... scusez... Je dérange pas j'espère...?



(C't'une blague....)

10:03 p.m.  
Blogger Marie-Chantal a répondu...

Euh... Moi en tout cas, tu me déranges jamais... mais tu as la critique mordante parfois... je parle de ti-Guy...

6:26 p.m.  

Publier un commentaire

<< On r'tourne à la maison

"Si on oublie le passé, on ne peut comprendre le présent.
Encore moins appréhender le futur."
B.H.

Powered by Blogger

Top Blogues

Québéblogues.com, L'annuaire des Blogues Québécois!



annuaire