lundi, septembre 26, 2005

Sauvée par ses attributs

(Texte soumis au collectif d'improvisation écrite Coïtus Impromptus. Cette semaine le thème était: "Sauvée par ses attributs".)


Insensible. Brutale. Dévoyée.

L'ombre de ce qu'elle fût un jour peut-être, du moins dans l'esprit de ceux qui crurent en elle. S'en réclamèrent. L'acclamèrent. Et la pervertirent à la fin. À leurs fins.

Petite salope se donnant des airs de grande dame, offrant son cul au premier riche venu.

Mot vain dans la bouche de ceux qui la crient trop fort, la confondant avec sa cousine, la vengeance.

Prétexte à de vieux hommes perclus de préjugés, entourés de vautours habiles, pour envoyer des innocents aux bûchers.

À deux, à trois, à mille vitesses. Selon notre couleur, notre race ou la malchance qui nous ait vu naître.

Statue trônant sur les marches des Palais nommés en son nom.

Sauvée par ses attributs, de se voir telle qu'elle est vraiment.


Le bandeau sur les yeux pour ne pas voir sa balance pencher toujours du même côté.

2 Commentaires:

Blogger Kayenne a répondu...

très intéressante description de notre injuste justice moderne.
merci

12:28 p.m.  
Blogger chrysalide a répondu...

Je vois que c'est à peu près partout la même chose. Mais je peux dire qu'en ce moment on est passé à un système répressif tel que les libertés fondent comme neige au soleil. Et ça, j'aime pas. Ton billet est très juste.

2:27 p.m.  

Publier un commentaire

<< On r'tourne à la maison

"Si on oublie le passé, on ne peut comprendre le présent.
Encore moins appréhender le futur."
B.H.

Powered by Blogger

Top Blogues

Québéblogues.com, L'annuaire des Blogues Québécois!



annuaire