mercredi, novembre 16, 2005

I had a dream....?

Il y a des rêves, très peu, qui laissent l'impression d'être plus que des rêves. Je n'ai pas souvent eu l'occasion d'expérimenter la chose. Il y a quelques jours, oui.

Une fin de rêve en fait.

Je marche dans une campagne à la fin du jour. Le vent est doux mais fouette. Le sol est à moitié couvert d'une neige fondante, le reste est un tapis de feuilles d'un jaune étincelant. D'une lumière incroyable.

J'arrive au sommet d'une montée et devant moi s'étend un vaste paysage vallonné.. Le ciel est orange profond. On sent le soleil couchant derrière une couche de nuages. À l'horizon, en plein centre de la plaine, des tourbillons se forment, hauts dans les airs. Des volutes de nuages s'y tordent un peu comme une tornade sur le point de se former.

Et puis, ce magma explose. Une bruine fine, impalpable est projetée en ma direction, traverse l'étendue jusqu'à m'atteindre.

Et j'ai la pulsion, irrépressible, à l'instant où elle m'arrive, de me pencher et d'ouvrir la bouche pour la respirer à pleins poumons.

Elle me traverse. M'enveloppe. Me dépasse. Et je me retourne sur son passage.

Les fins points noirs qui la dessinent en autant de gouttes s'amalgament et se transforment à très grande vitesse en formes humaines. Trois formes.Trois visages. Trois corps.

Trois femmes, qui marchent vers moi, souriantes. Elles sont presque totalement matérielles quand l'une d'elles se retourne en riant vers sa campagne de droite et dit doucement:

" Nous devons être effrayantes…"

D'émotion, j'halète si bruyamment… que je me suis réveillé en poussant un cri sourd.

Ce qui est le plus troublant, c'est qu'il n'y avait aucune menace, pas de cauchemar. Je n'avais aucune peur. Ne ressentais aucune terreur.

Que l'émotion renversante d'être sur le point de rencontrer quelque chose. D'apprendre quelque chose. De découvrir… je ne sais quoi.

Je n'ai aucune explication à fournir.

Je sais qu'il s'est passé quelque chose. Mais je n'ai aucune idée de ce que ça pouvait être.


Sauf l'impression profonde, que ce n'était pas un rêve.

1 Commentaires:

Anonymous Florence a répondu...

Quel beau film ce serait ... un mélange de Fellini,Raoul Ruiz, avec un zeste d'asiat pour la magie tsui Hark, Mizoguchi ...

4:57 a.m.  

Publier un commentaire

<< On r'tourne à la maison

"Si on oublie le passé, on ne peut comprendre le présent.
Encore moins appréhender le futur."
B.H.

Powered by Blogger

Top Blogues

Québéblogues.com, L'annuaire des Blogues Québécois!



annuaire