dimanche, octobre 16, 2005

Dreaming 2 (Histoire 101)

Regardez cette photo.


Un arbre.
Échoué.
Arraché, les racines au ciel.

C'est ça, l'Histoire.

Cette image vous dit quelque chose parce que vous avez déjà vu un arbre.


Droit. Fort. Éternel. Dans un champ, une forêt, une rue. Bouger en plein vent.

Et que vous avez aussi, déjà vu des racines…

Voir cet arbre déraciné, sur une plage, sur une île entourée de vagues, vous touche parce que vous savez l'histoire d'un arbre. Ce qu'il devrait être. Ce que vous devinez s'être produit pour que son cadavre se soit échoué là.
(Intuition née également de références (tempêtes, forts vents etc) acquises par votre propre connaissance historique personnelle).

Et que l'arbre qui est toujours devant chez vous, imposant de ses vingt, trente ou cent ans, va vous apparaître soudain plus fragile, parce que vous contemplez en ce moment même, sa fragilité possible.
Si vous n'avez jamais vu un arbre, ni une racine, ni une tempête, vous ne verrez dans cette photo qu'un grand morceau de bois qui traîne quelque part.
Pas un drame. Ni une histoire. L'Histoire de....

Vous l'avez ici au grand complet l'importance de l'Histoire.
Le passé. Le présent. Et le possible avenir.

Sans compter tout l'inénarrable aventure qui a amené cet arbre, là. ..

Savoir l'"avant" permet de comprendre le "présent". Et subodorer "l'avenir".

Me semble que c'est évident.

(Photo BH 11/1999)


3 Commentaires:

Anonymous Martine a répondu...

La connaissance de l'Histoire n'est-elle pas un fondement à une certaine indépendance de pensée de l'être humain ? Sans nécessairement tout comprendre (difficile parfois de conjuguer avec les motivations de la bêtise humaine), l’Histoire nous permet de mieux voir ou, du moins, entrevoir. Si on ignore par où on est passé, difficile de voir où on est... alors comment voir où on va ?

3:48 p.m.  
Blogger Bertrand a répondu...

Je n'aurais pu mieux dire...

12:05 a.m.  
Anonymous Martine a répondu...

;-)
J'ai simplement mis d'autres mots peut-être sur une évidence dont on partage tout au moins le principe, sans plus...

5:57 p.m.  

Publier un commentaire

<< On r'tourne à la maison

"Si on oublie le passé, on ne peut comprendre le présent.
Encore moins appréhender le futur."
B.H.

Powered by Blogger

Top Blogues

Québéblogues.com, L'annuaire des Blogues Québécois!



annuaire